Le lion : emblème du CamerounInformations sur le CamerounLe lion : emblème du Cameroun


Localisation du Cameroun

«Afrique en miniature»

Le surnom d'Afrique en miniature donné au Cameroun vient de sa variété de paysages et la présence de plusieurs zone climatiques : on retrouve dans ce pays presque toute la variété de l'Afrique. Le Cameroun s'étend sur une superficie totale de 475.442 km2, il a des frontières avec le Nigeria, le Tchad, la République Centrafricaine, le Congo, le Gabon et la Guinée Equatoriale (voir un aperçu).

On trouve au Cameroun tous les reliefs et toutes les végétations

  • une chaîne de montagnes volcaniques (Mont Cameroun, 4095m) à l'ouest,
  • de vastes plaines au nord,
  • un vaste plateau de 800 à 1500 m d'altitude au centre,
  • de longues plaines et des collines en partie recouvertes par la grande forêt au sud,
  • des plages plates, sablonneuses ou marécageuses au sud-ouest.

Situé en zone intertropicale, on y trouve tous les climats

  • climat équatorial dans le Sud,
  • climat sahélien sec et chaud dans l'extrême Nord,
  • climat de savane avec une saison humide au centre.

Le nombre de mois pluvieux s'échelonne de 4 dans l'extrême Nord à 11 dans le Sud.

Le Cameroun est un pays comptant environ 20 000 000 d'habitants (19 500 000 en 2010 dont plus de 43 pour cent de moins de 15 ans).

Le Cameroun a deux langues officielles : le français et l'anglais. Mais à l'image de ses milieux naturels contrastés, le Cameroun est d'une grande diversité humaine : un peu plus de 200 groupes ethniques et autant de langues et de cultures qui cohabitent pacifiquement dans ce pays où traditions et modernité coexistent.

Deux capitales pour le Cameroun : Yaoundé, la capitale politique (réelle), et Douala, la capitale économique.

Monnaie Camerounaise: 1 XAF (Franc CFA)=0,0015 Euros (1 centime de franc français avant le passage à l'euro).

Un peu d'histoire

Il est généralement admis que les premiers habitants du Cameroun furent les pygmées (aussi nommés Baka). Les pygmées habitent encore les forêts du sud et de l'est du pays.

Au Ier millénaire avant Jésus Christ, le sud-ouest du Cameroun et le sud-est du Nigéria auraient été habités par des peuples bantous.

Au Vème siècle avant Jésus Christ, le Carthaginois Hannon aurait atteint le Mont Cameroun qu'il aurait baptisé le «Char des Dieux» mais certains historiens réfutent cela.

En 1472, la découverte par le navigateur Portugais Fernando Pôo (à la recherche de la route des Indes) du fleuve Wouri, à l'embouchure duquel se trouve Douala, baptisé «Rio dos Camaroes» (Rivière des crevettes) est à l'origine du nom du pays (Cameroun).

Au XVIème siècle, le royaume Bamoun est fondé.

Au XVIIIème siècle, une grande migration amène les Peuls (peuple pasteur et nomade) dans l'Adamaoua actuel.

1868 : premières installations de négociants allemands.

En 1884, les Doualas signent un traité d'assistance avec l'Allemagne qui proclame sa souveraineté sur la région.
Les colonisateurs Allemands font des travaux importants (routes, voies férées, écoles, hôpitaux, port de Douala) et créent de grandes plantations (caféiers, bananiers, cacaoyers, palmiers à huile ...) mais au détriment de la population locale (travail forcé).
Sous protectorat Allemand, le Cameroun porte le nom de Kamerun (voir un aperçu).

En 1911, les français cèdent une partie de l'Afrique Equatiriale Française aux Allemands (traité de Fès), ces territoires prenant le nom de Neukamerun (Nouveau Cameroun, voir un aperçu).

En 1919, suite à la premiàre guerre mondiale, le pays passe sous mandat à la fois Français et Anglais (la partie anglaise étant formée de 3 territoires - voir un aperçu).

En août 1940, la majorité des camerounais se rallie à la France libre.

En 1945 le Cameroun passe sous la tutelle de l'ONU.

En 1946 le pays devient un territoire associé à l'Union Française.

En 1948, le mouvement nationaliste UPC (Union des populations du Cameroun) est fondé ; ce mouvement est interdit en 1955 après des émeutes à Douala et ses militants se réfugient en forêt ou au Cameroun britannique.
Les militants de l'UPC ont ainsi formé le «maquis» qui a été durement réprimé par les français.

En 1960 le Cameroun d'expression Française devient indépendant alors que celui d'expression Anglaise le devient en 1961 (la partie formant le Northern Cameroons intégrant le Nigéria qui est anglophone) ; ces deux parties du Cameroun forment ainsi la République Fédérale du Cameroun (voir un aperçu).

En 1972 le Cameroun devient la République Unie du Cameroun puis la République du Cameroun en 1984. Le Cameroun est membre à la fois de l'Organisation Internationale de la Francophonie et du Commonwealth.

Le drapeau du Cameroun

Le drapeau du protectorat Allemand

Le drapeau du protectorat Allemand (1884-1919).

Le drapeau colonial Anglais

Le drapeau colonial Anglais.

Le drapeau du Cameroun en 1960

1960 - Le drapeau du Cameroun lors de l'indépendance a trois bandes de couleur : vert pour la forêt équatoriale, rouge pour le sang des Camerounais versé pour conquérir l'indépendance (guerre du maquis) et jaune pour le soleil et la savane.

Le drapeau du Cameroun en 1961

1961 - Sur le drapeau, dans la bande verte, appaissent deux étoiles jaunes représentant les deux états fédérés.

Le drapeau du Cameroun depuis le 21 mai 1975

Depuis le 21 mai 1975 le drapeau du Cameroun ne comporte plus qu'une étoile jaune (dans la bande rouge) : l'étoile de l'unité.